Actualités de nos réseaux

icône RSS

Les actualités présentées ici, sont un relais du site Réseau Polytech.

icône RSS

Les actualités présentées ici, sont un relais du site de la CTI.

Au cours de la séance plénière qui s’est tenue le 15 juillet 2020 sous la présidence de Jean-Yves Koch en 1re partie et d’Élisabeth CRÉPON en 2e partie, la Commission des titres d’ingénieur a :

Elu la nouvelle équipe présidence de la CTI :

  • Elisabeth Crépon, présidente
  • Anne de Cagny, vice-présidente
  • Jean-Louis Allard, vice-président

Validé et adopté les documents suivants :

  • le guide de rédaction du dossier d’auto-évaluation des formations de Bachelor des écoles d’ingénieurs
  • la procédure incluant les frais d’audit pour l’évaluation des formations de Bachelor des écoles d’ingénieurs par la CTI
  • la programmation des audits de Bachelor des écoles d’ingénieurs pour l’année 2020-2021
  • le calendrier interne de la CTI pour l’année académique 2021-2022

A l’issue de la séance plénière du mois de juillet, la Commission a approuvé les avis et décisions de la séance plénière de juin 2020 par vote électronique.

Au cours de la séance plénière qui s’est tenue les 9, 10 et 23 juin 2020 sous la présidence d’Élisabeth CRÉPON, la Commission des titres d’ingénieur a :

Adopté :

  • le relevé de conclusions et les avis relatifs à la Séance plénière du 12 mai 2020
  • les avis et propositions du Bureau du 26 mai et du 23 juin 2020

Validé les demandes d’évaluation de formations de Bachelor des écoles d’ingénieurs retenues pour une programmation des audits en 2020-2021

Validé et adopté les documents suivants :

  • la charte CTI-Hcéres relative aux audits coordonnés
  • la politique RGPD de la CTI
  • la nouvelle version de la charte de déontologie des membres de la CTI

Puis la Commission a donné les avis et pris les décisions suivants :

1 / AVIS ET DÉCISIONS CONCERNANT LES DEMANDES D’ACCRÉDITATION

Institut polytechnique de Grenoble (IPG-Grenoble INP)

AVIS n° 2020/06-01

Institut polytechnique de Grenoble – Ecole internationale du papier, de la communication imprimée et des biomatériaux (IPG-PAGORA)

AVIS n° 2020/06-02

Institut polytechnique de Grenoble – Ecole nationale supérieure de génie industriel (IPG-Génie industriel)

AVIS n° 2020/06-03

Institut polytechnique de Grenoble – Ecole nationale supérieure de l’énergie, l’eau et l’environnement (IPG-ENSE3)

AVIS n° 2020/06-04

Institut polytechnique de Grenoble – Ecole nationale supérieure en systèmes avancés et réseaux (IPG-ESISAR)

AVIS n° 2020/06-05

Institut polytechnique de Grenoble – Ecole nationale supérieure de physique, électronique, matériaux (IPG-PHELMA)

AVIS n° 2020/06-06

Institut polytechnique de Grenoble – Ecole nationale supérieure d’informatique et de mathématiques appliquées (IPG-ENSIMAG)

AVIS n° 2020/06-07

Institut textile et chimique de Lyon (ITECH)

DECISION n° 2020/06-08

Ecole nationale d’ingénieurs de Monastir (ENIM TUNISIE)

DECISION n° 2020/06-09

Institut international d’ingénierie de l’eau et de l’environnement d’Ouagadougou (2iE Ouagadougou)

AVIS n° 2020/06-10

Université technique de Sofia – Faculté francophone de génie électrique (UTS Sofia – FFGE)

AVIS n° 2020/06-11

2 / PRISES D’ACTES DANS LE SUIVI GÉNÉRAL DES ACCRÉDITATIONS :

École supérieure de chimie physique, électronique de Lyon (CPE Lyon)

Complément de la décision n°2020/04-07

Au cours de la séance plénière qui s’est tenue le 12 mai 2020 sous la présidence d’Élisabeth CRÉPON, la Commission des titres d’ingénieur a réalisé les travaux suivants :

  • Adoption du relevé de conclusions et des avis relatifs à la Séance plénière du 7 et 8 avril 2020
  • Adoption des avis et propositions du Bureau du 28 avril 2020
  • Validation sans changements de la liste d’intitulés de spécialités de 2019
  • Adoption du calendrier et du référentiel pour l’évaluation par la CTI des Bachelor des écoles d’ingénieurs accréditées
  • Adoption de la charte de déontologie des experts co-rapporteurs

Puis la Commission a donné les avis et pris les décisions suivants :

1 / AVIS ET DÉCISIONS CONCERNANT LES DEMANDES D’ACCRÉDITATION :

Ecole nationale supérieur des Mines de Paris (Mines de Paris) 

AVIS N°2020/05-01

Ecole polytechnique de l’université de Lorraine (Polytech Nancy)

AVIS N°2020/05-02

Ecole supérieure de physique et de chimie industrielles de la Ville de Paris (ESPCI)

AVIS N°2020/05-03

Conservatoire national des arts et métiers (CNAM)

AVIS N°2020/05-04

Ecole nationale supérieure d’arts et métiers (ENSAM)

AVIS N°2020/05-05

2 / PRISES D’ACTES DANS LE SUIVI GÉNÉRAL DES ACCRÉDITATIONS :

Ecole supérieure d’ingénieurs de Rennes de l’université de Rennes-I

COMPLÉMENT D’AVIS N°2019/11-04

Elisa Aérospace

COMPLÉMENT DE DECISION N°2019/02-03

Le processus d’évaluation des diplômes d’établissement de Bachelor des écoles d’ingénieurs, en vue de l’attribution du grade de licence, a été lancé dès le mois de mai 2020 par un appel à « lettres d’intention » de la Direction générale de l’enseignement supérieur et de l’insertion professionnelle (Ministère de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche).

26 écoles, dont 3 publiques, ont déposé une demande à la date limite du 15 juin. Les dossiers concernaient 41 formations, soit existantes, soit en projet.

À l’issue de la 1re Commission de sélection, 32 formations de 23 écoles étaient déclarées éligibles ; 6 formations de 5 écoles faisaient l’objet de réserves avec demande de précisions ; 3 formations de 3 écoles étaient déclarées non-éligibles (cursus non conforme car structuré sur une seule année ; ou dossier non complété).
À l’issue de la 2e Commission de sélection, les 6 dossiers en suspens étaient déclarés éligibles au vu des précisions fournies.

Quatre grands thèmes dominent parmi les dossiers déposés : l’informatique (pour la moitié des dossiers), la construction, l’agriculture, et l’environnement.

3 projets concernent des Bachelor hybrides avec une forte connotation « management ».
Une concertation avec la Commission d’évaluation des formations et diplômes de gestion (CEFDG) est programmée à la rentrée pour l’évaluation de ce type de dossiers.

23 écoles (37 formations concernées) vont par conséquent devoir déposer un dossier complet pour le 1erseptembre 2020 en vue d’une procédure d’évaluation qui se déroulera en septembre et octobre, pour une présentation des dossiers en séance plénière du 18 novembre 2020 (un 38e dossier déclaré éligible concerne la campagne d’évaluation suivante, 2021-2022).

Ce calendrier est compatible avec une inscription dans Parcoursup dès le mois de décembre, et devrait permettre aux formations retenues de bénéficier du grade de licence dès la rentrée de septembre 2021.
Le trois documents clés de la procédure d’évaluation Bachelor sont en ligne sur le site de la CTI :

Paris, le 15 juillet 2020

La Commission des titres d’ingénieur renouvelle une partie de ses membres au 1er juillet tous les deux ans. La nouvelle Commission constituée pour la période de 2020 à 2022 a pu se réunir pour la première fois en séance plénière le 15 juillet 2020.

Le renouvellement partiel des membres coïncide avec la fin de mandat de l’équipe présidence de la période précédente et la nécessaire élection d’un/e président/e et de deux vice-présidents/es pour un mandat de deux ans.

De l’équipe présidence sortante seule Elisabeth CRÉPON, présidente, était candidate à sa réélection ; Elisabeth LAVIGNE, vice-présidente sortante, n’ayant pas souhaité renouveler son mandat à la vice-présidence et Jean-Marc THÉRET, vice-président sortant, étant arrivé en fin de son mandat de membre de la CTI.

En séance plénière du 15 juillet 2020, les membres de la CTI ont élu la nouvelle équipe présidence de la CTI pour un mandat de deux ans comme suit :

  • Elisabeth CRÉPON*, membre du collège académique, présidente
  • Anne de CAGNY**, membre du collège socio-économique, vice-présidente
  • Jean-Louis ALLARD***, membre du collège académique, vice-président

La nouvelle présidente de la CTI fraîchement réélue à l’unanimité a rappelé son profond attachement au rôle essentiel que joue la CTI dans la reconnaissance des formations d’ingénieurs « à la française » en France et à l’international. La CTI, dont la reconnaissance internationale est notamment attestée par une triple labellisation européenne, est indissociable du développement et de la performance des écoles d’ingénieurs françaises et donc de l’enseignement supérieur français.

Elisabeth Crépon entend poursuivre les actions initiées lors de son 1er mandat -auxquelles elle associe ses deux vice-présidents et la conseillère de la présidence, Anne-Marie JOLLY- et qui incluent notamment : 

  • un renforcement du travail collectif s’appuyant sur des membres volontaires qui participent activement aux différents groupes de travail ; 
  • une plus grande professionnalisation de la production des rapports d’audits et des avis d’audit ; 
  • la création d’un processus d’évaluation des formations de Bachelor des écoles d’ingénieurs pour l’attribution du grade de licence ;
  • la mise en œuvre d’une nouvelle procédure d’audits en distanciel ;
  • l’attention portée dès 2019 au numérique, aux évolutions qu’il implique pour les compétences de l’ingénieur et, en conséquence, pour le référentiel de la CTI ;
  • l’accompagnement des écoles en adaptant les recommandations et en assouplissant certains critères face aux difficultés contextuelles auxquelles elles doivent faire face telle que la crise sanitaire actuelle ;
  • la mise en place d’un dialogue nourri et régulier avec ses parties prenantes dont la CDEFI, le BNEI, l’INRS, France Compétences (RNCP et certification Qualiopi); 
  • le développement d’un partenariat équilibré avec le Hcéres et le renforcement de la mise en œuvre des audits coordonnés ; 
  • le projet, en concertation avec le MESRI, de création d’une structure administrative propre pour la CTI; 
  • la consolidation de l’équipe permanente de la CTI ; 
  • la reconnaissance de la CTI comme acteur de référence parmi les agences d’accréditation européennes et internationales ;
  • enfin, une amplification de la communication. 

Les trois membres de la nouvelle équipe présidence ont exprimé pour la période 2020-2022 leur fort engagement à inscrire leur action dans la continuité de la mandature précédente au service de la qualité et de l’amélioration continue des formations d’ingénieur. 

* Elisabeth CRÉPON

Elisabeth CRÉPON est membre de la CTI au titre du collège académique depuis 2016 et présidente de la CTI depuis 2018. Par ailleurs, elle est directrice de l’ENSTA ParisTech depuis 2012 ; présidente du CA de l’ENTPE depuis 2019 ; membre du Conseil consultatif pour l’enseignement supérieur privé depuis 2018. Auparavant, elle était vice-présidente de la CDEFI de 2015 à 2018 ; directrice des relations extérieures de l’École polytechnique de 2003 à 2012 ; directrice de la formation et de la recherche de l’ENSTA ParisTech de 1997 à 2002 ; en charge des études amont dans le domaine des matériaux énergétiques au sein de la Direction Générale de l’Armement (DGA) de 1995 à 1997 ; en activité à Seaflower Associates (Boston, USA) (cabinet spécialisé dans le business development pour les entreprises innovantes) de 1994 à 1995 ; après avoir débuté sa carrière comme chargée de mission dans le domaine des biotechnologies à la direction de la recherche et de la technologie de la DGA. 

Élisabeth Crépon est diplômée de l’École polytechnique (X83), ingénieur général de l’armement, docteur en chimie organique (Université Paris Sud). 

** Anne de CAGNY

Anne de CAGNY est membre de la CTI au titre du collège socio-économique depuis 2018, mandataire MEDEF.

De formation ingénieur généraliste (ENSEM et Mines de Nancy), elle travaille dans le domaine industriel depuis de nombreuses années. Elle dirige notamment le partenariat ITII Ile-de-France entre les entreprises et des écoles d’ingénieurs concernant des formations d’ingénieur en apprentissage et en formation continue. Cette structure partenariale fait partie du réseau national créé à l’initiative de l’UIMM – Union des Industries et Métiers de la Métallurgie.

Elle représente aussi les entreprises adhérentes du GIM (Groupe des Industries Métallurgiques) au sein de plusieurs instances de gouvernance d’établissements d’enseignement supérieur franciliens et de CFA associés.

Par ailleurs, elle fait partie du Comité enquête d’IESF qui mène chaque année une grande enquête sur la situation des ingénieurs et scientifiques.

*** Jean-Louis ALLARD

Jean-Louis ALLARD est membre de la CTI au titre du collège académique (UGEI) depuis 2018 après avoir été expert CTI de 2012 à 2018.

Ingénieur en mécanique (ENIM 82) et Master grande école (NEOMA 84), l’essentiel de sa carrière s’est déroulé dans la direction d’établissements d’enseignement supérieur où il a eu l’occasion d’acquérir une expertise dans les approches compétences, les pédagogies actives, les pédagogies de l’alternance, la mise en œuvre de réformes pédagogiques à l’échelle d’institutions, l’amélioration continue et les systèmes qualité.

Il est directeur de CESI Ecole d’ingénieurs depuis 2010.

À propos de la CTI

La CTI est un organisme paritaire indépendant, chargé par la loi française depuis 1934 d’évaluer toutes les formations d’ingénieurs en France et sur demande à l’étranger en vue de leur accréditation, de développer la qualité des formations, de promouvoir le titre et le métier d’ingénieur en France et à l’étranger. La CTI évalue également les formations de Bachelor des écoles d’ingénieurs en vue de l’attribution du grade de licence et décerne des labels qualité européens aux formations d’ingénieurs (EUR-ACE©, CeQuInt).

Site internet : www.cti.fr

LinkedIn

Contacts presse : relations.presse@cti-commission.fr

1 / AVIS ET DÉCISIONS CONCERNANT LES DEMANDES D’ACCRÉDITATION :

ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DES MINES DE SAINT-ÉTIENNE (IMT – Mines Saint-Étienne)

Avis favorable de la Commission des titres d’ingénieur pour la demande de renouvellement de l’accréditation des diplômes suivants :

Ingénieur diplômé de l’École nationale supérieure des Mines de Saint-Étienne
en formation initiale sous statut d’étudiant

Ingénieur diplômé de l’École nationale supérieure des Mines de Saint-Étienne, spécialité Microélectronique et Informatique
sur le site de Gardanne
en formation initiale sous statut d’étudiant

Ingénieur diplômé de l’École nationale supérieure des Mines de Saint-Étienne, spécialité Énergétique
en formation initiale sous statut d’apprenti
en formation continue

Ingénieur diplômé de l’École nationale supérieure des Mines de Saint-Étienne, spécialité Génie nucléaire, en convention avec l’Institut national des sciences et techniques nucléaires
en formation initiale sous statut d’apprenti
en formation continue

Ingénieur diplômé de l’École nationale supérieure des Mines de Saint-Étienne, spécialité Génie industriel
en formation initiale sous statut d’apprenti
en formation continue

Ingénieur diplômé de l’École nationale supérieure des Mines de Saint-Étienne, spécialité Systèmes électroniques embarqués
sur les sites de Saint-Étienne et Gardanne
en formation initiale sous statut d’apprenti
en formation continue

À compter de la rentrée universitaire Jusqu’à la fin de l’année universitaire Accréditation
2020 2024-2025 maximale

L’école établira un rapport intermédiaire sur la prise en compte de la première recommandation. Ce document est à transmettre pour le 15 septembre 2020 au département des écoles supérieures et de l’enseignement supérieur privé, en charge du greffe de la CTI.

L’école établira également un rapport de suivi général des recommandations. Ce document est à transmettre pour le 15 décembre 2022 au département des écoles supérieures et de l’enseignement supérieur privé, en charge du greffe de la CTI.

Le label EUR-ACE® niveau master est attribué à ces diplômes pour la période de la rentrée 2020 à la fin de l’année universitaire 2024-2025.

AVIS N°2020/04-01

ÉCOLE CATHOLIQUE D’ARTS ET MÉTIERS DE LA FONDATION ECAM LASALLE (ECAM LaSalle)

La Commission prend acte de la fermeture de la spécialité Bois à la fin de l’année académique 2019-2020.

Décision favorable de la Commission des titres d’ingénieur pour la demande de renouvellement de l’accréditation du diplôme suivant :

Ingénieur diplômé de l’École catholique d’arts et métiers de la Fondation ECAM LaSalle
sur les sites de Lyon et de Strasbourg
en formation initiale sous statut d’étudiant

Ingénieur diplômé de l’École catholique d’arts et métiers de la Fondation ECAM LaSalle, spécialité Mécanique et génie électrique
sur le site de Lyon
en formation initiale sous statut d’étudiant

Ingénieur diplômé de l’École catholique d’arts et métiers de la Fondation ECAM LaSalle, spécialité Génie industriel et mécanique, en partenariat avec l’ITII Lyon
sur le site de Lyon
en formation initiale sous statut d’apprenti
en formation continue

Ingénieur diplômé de l’École catholique d’arts et métiers de la fondation ECAM LaSalle, spécialité Énergétique, en partenariat avec l’ITII de Lyon
en formation initiale sous statut d’apprenti
en formation continue

À compter de la rentrée universitaire Jusqu’à la fin de l’année universitaire Accréditation
2020 2024-2025 maximale

La Commission valide le dispositif du contrat de professionnalisation.

L’École établira un rapport de suivi des recommandations. Ce document est à transmettre pour le 15 décembre 2022 au Département des écoles supérieures et de l’enseignement supérieur privé, en charge du greffe de la CTI.

Le label EUR-ACE® niveau master est attribué pour la période de la rentrée 2020 à la fin de l’année universitaire 2024-2025 aux diplômes suivants :

Ingénieur diplômé de l’École catholique d’arts et métiers de la Fondation ECAM LaSalle, sur les sites de Lyon et de Strasbourg

Ingénieur diplômé de l’École catholique d’arts et métiers de la fondation ECAM LaSalle, spécialité Génie industriel et mécanique, en partenariat avec l’ITII de Lyon, sur le site de Lyon

Ingénieur diplômé de l’École catholique d’arts et métiers de la fondation ECAM LaSalle, spécialité Énergétique, en partenariat avec l’ITII de Lyon, sur le site de Lyon

DÉCISION N°2020/04-02

INSTITUT SUPÉRIEUR D’AGRICULTURE RHÔNE-ALPES (ISARA)

Décision favorable de la Commission des titres d’ingénieur pour le renouvellement de l’accréditation de l’école pour les diplômes suivants :

Ingénieur diplômé de l’Institut supérieur d’agriculture Rhône-Alpes
sur le site de Lyon

en formation initiale sous statut d’étudiant
en formation initiale sous statut d’apprenti
en formation continue

Ingénieur diplômé de l’Institut supérieur d’agriculture Rhône-Alpes
sur le site d’Avignon
en formation initiale sous statut d’apprenti

À compter de la rentrée universitaire Jusqu’à la fin de l’année universitaire Accréditation
2020 2024-2025 maximale

La Commission valide le processus VAE et contrat de professionnalisation.

L’école établira un rapport de suivi des recommandations. Ce document est à transmettre pour le 15 décembre 2022 au Département des écoles supérieures et de l’enseignement supérieur privé, en charge du greffe de la CTI.

Le label EUR-ACE® niveau master est attribué à ce diplôme pour la période de la rentrée 2020 à la fin de l’année universitaire 2024-2025.

DECISION N°2020/04-03

ÉCOLE D’INGÉNIEURS SIGMA CLERMONT (SIGMA CLERMONT)

Avis favorable de la Commission des titres d’ingénieur pour le renouvellement de l’accréditation des diplômes suivants :

Ingénieur diplômé de l’École d’ingénieurs SIGMA Clermont, spécialité Mécanique
en formation initiale sous statut d’étudiant
en formation continue

Ingénieur diplômé de l’École d’ingénieurs SIGMA Clermont, spécialité Mécanique et Génie industriel, en partenariat avec l’ITII Auvergne
en formation initiale sous statut d’apprenti
en formation continue

Ingénieur diplômé de l’École d’ingénieurs SIGMA Clermont, spécialité Chimie
en formation initiale sous statut d’étudiant
en formation continue

À compter de la rentrée universitaire Jusqu’à la fin de l’année universitaire Accréditation
2020 2024-2025 maximale

L’école établira un rapport de suivi des recommandations. Ce document est à transmettre le 15 décembre 2022, au département des écoles supérieures et de l’enseignement supérieur privé, en charge du greffe de la CTI.

Le label EUR-ACE® niveau master est attribué à ces diplômes pour la période de la rentrée 2020 à la fin de l’année universitaire 2024-2025.

AVIS N°2020/04-04

ÉCOLE POLYTECHNIQUE UNIVERSITAIRE DE L’UNIVERSITÉ DE CLERMONT-AUVERGNE (EPU Clermont Auvergne, Polytech Clermont-Ferrand)

Avis favorable de la Commission des titres d’ingénieur pour la demande de renouvellement de l’accréditation du diplôme suivant :

Ingénieur diplômé de l’École polytechnique universitaire de l’Université Clermont-Auvergne, spécialité Génie biologique
sur le site d’Aubière
en formation initiale sous statut étudiant
en formation continue

Ingénieur diplômé de l’École polytechnique universitaire de l’Université Clermont-Auvergne, spécialité Génie électrique
sur le site d’Aubière
en formation initiale sous statut étudiant
en formation continue

Ingénieur diplômé de l’École polytechnique universitaire de l’Université Clermont-Auvergne, spécialité Génie physique
sur le site d’Aubière
en formation initiale sous statut étudiant
en formation continue

Ingénieur diplômé de l’École polytechnique universitaire de l’Université Clermont-Auvergne, spécialité Mathématiques appliquées (nouveau nom de la spécialité Génie mathématique et modélisation)
sur le site d’Aubière
en formation initiale sous statut étudiant
en formation continue

Ingénieur diplômé de l’École polytechnique universitaire de l’Université Clermont-Auvergne, spécialité Génie industriel (nouveau nom de la spécialité Génie des systèmes de production), en partenariat avec l’ITII Auvergne
sur le site de Montluçon
en formation initiale sous statut d’apprenti
en formation continue

À compter de la rentrée universitaire Jusqu’à la fin de l’année universitaire Accréditation
2020 2024-2025 maximale

Ingénieur diplômé de l’École polytechnique universitaire de l’Université Clermont-Auvergne, spécialité Génie civil
en formation initiale sous statut étudiant
en formation continue

À compter de la rentrée universitaire Jusqu’à la fin de l’année universitaire Accréditation
2020 2022-2023 restreinte

L’Ecole établira un rapport sur la prise en compte des recommandations. Ce document est à transmettre le 15 décembre 2022 au département des écoles supérieures et de l’enseignement supérieur privé, en charge du greffe de la CTI, sous format numérique exclusivement à l’adresse greffe-cti@education.gouv.fr.

L’Ecole établira également un rapport intermédiaire sur la stratégie décidée pour la filière apprentissage qui devra être validé par l’ensemble des partenaires du monde socio-économique associés à cette formation. Ce document est à transmettre pour le 15 juin 2021 au département mentionné dans le paragraphe supra et dans les mêmes modalités.

Une injonction est émise concernant le règlement de scolarité. L’École devra en fournir un nouveau conforme à R&O auprès de l’équipe permanente de la CTI pour le 15 novembre 2020, sous format numérique exclusivement à l’adresse qualite@cti-commission.fr.

Le label EUR-ACE® niveau master est attribué pour la période de la rentrée 2020 à la fin de l’année universitaire 2024-2025 aux diplômes suivants :

  • Ingénieur diplômé de l’École polytechnique universitaire de l’Université Clermont-Auvergne, spécialité Génie biologique
  • Ingénieur diplômé de l’École polytechnique universitaire de l’Université Clermont-Auvergne, spécialité Génie électrique
  • Ingénieur diplômé de l’École polytechnique universitaire de l’Université Clermont-Auvergne, spécialité Génie physique
  • Ingénieur diplômé de l’École polytechnique universitaire de l’Université Clermont-Auvergne, spécialité Mathématiques appliquées (nouveau nom de la spécialité Génie mathématique et modélisation)
  • Ingénieur diplômé de l’École polytechnique universitaire de l’Université Clermont-Auvergne, spécialité Génie industriel, en partenariat avec l’ITT Auvergne

Le label EUR-ACE® niveau master est attribué pour la période de la rentrée 2020 à la fin de l’année universitaire 2022-2023 au diplôme suivant :

  • Ingénieur diplômé de l’École polytechnique universitaire de l’Université Clermont-Auvergne, spécialité Génie civil

AVIS N°2020/04-05

INSTITUT D’INFORMATIQUE D’AUVERGNE DE L’UNIVERSITÉ DE CLERMONT-AUVERGNE (IIA / Univ Clermont Auvergne)

Avis favorable de la Commission des titres d’ingénieur pour la demande de renouvellement de l’accréditation du diplôme suivant :

Ingénieur diplômé de l’Institut d’informatique d’Auvergne de l’Université de Clermont-Auvergne
en formation initiale sous statut étudiant
en formation continue

À compter de la rentrée universitaire Jusqu’à la fin de l’année universitaire Accréditation
2020 2024-2025 maximale

Avis favorable de la Commission des titres d’ingénieur pour l’extension de l’accréditation de l’école à une nouvelle voie de formation pour délivrer le titre d’ingénieur diplômé suivant :

Ingénieur diplômé de l’Institut d’informatique d’Auvergne de l’Université de Clermont-Auvergne
en formation initiale sous statut d’apprenti

À compter de la rentrée universitaire Jusqu’à la fin de l’année universitaire Accréditation
2021 2022-2023 restreinte

L’École fournira un rapport de suivi des recommandations. Ce document est à transmettre pour le 15 décembre 2022 au Département des écoles supérieures et de l’enseignement supérieur privé, en charge du greffe de la CTI.

Le label EUR-ACE® niveau master est attribué pour la période de la rentrée 2020 à la fin de l’année universitaire 2024-2025 au diplôme suivant :

Ingénieur diplômé de l’Institut d’informatique d’Auvergne de l’Université de Clermont-Auvergne

AVIS N°2020/04-06

ÉCOLE SUPÉRIEURE DE CHIMIE, PHYSIQUE, ÉLECTRONIQUE DE LYON (CPE LYON)

Décision favorable de la Commission des titres d’ingénieur pour la première demande d’accréditation du diplôme suivant :

Ingénieur diplômé de l’École supérieure de chimie, physique, électronique de Lyon, spécialité Génie des procédés
en formation initiale sous statut d’apprenti

À compter de la rentrée universitaire Jusqu’à la fin de l’année universitaire Accréditation
2020 2022-2023 restreinte

Décision favorable de la Commission des titres d’ingénieur pour la demande de renouvellement de l’accréditation des diplômes suivants :

Ingénieur diplômé de l’École supérieure de chimie, physique, électronique de Lyon, spécialité Chimie et Génie des procédés
en formation initiale sous statut d’étudiant
en formation continue

Ingénieur diplômé de l’École supérieure de chimie, physique, électronique de Lyon, spécialité Electronique et Informatique
en formation initiale sous statut d’étudiant
en formation continue

Ingénieur diplômé de l’École supérieure de chimie, physique, électronique de Lyon, spécialité Informatique et Réseaux, en partenariat avec ITII Lyon
en formation initiale sous statut d’apprenti
en formation continue

À compter de la rentrée universitaire Jusqu’à la fin de l’année universitaire Accréditation
2020 2024-2025 maximale

L’école fournira pour le 15 juin 2020 le syllabus complet de la formation d’Ingénieur diplômé de l’École supérieure de chimie, physique, électronique de Lyon, spécialité Génie des procédés, détaillant notamment l’affectation des ECTS aux périodes en entreprise, les modalités de réalisation de la période à l’international qui doivent être conformes à R&O.

L’école établira également un rapport de suivi des recommandations. Ce document est à transmettre le 15 décembre 2022, au département des écoles supérieures et de l’enseignement supérieur privé, en charge du greffe de la CTI.

Le label EUR-ACE® niveau master est attribué à ces diplômes pour la période de la rentrée 2020 à la fin de l’année universitaire 2024-2025.

DECISION N°2020/04-07

2 / PRISES D’ACTES DANS LE SUIVI GÉNÉRAL DES ACCRÉDITATIONS :

ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D’ARTS ET MÉTIERS (ENSAM)

La Commission prend acte favorablement du rapport intermédiaire transmis par l’École.

COMPLÉMENT D’AVIS N°2018/02-02

INSTITUT SUPÉRIEUR DE L’AÉRONAUTIQUE ET DE L’ESPACE (ISAE)

La Commission prend acte de l’envoi des documents demandés et donne un avis favorable à la levée de la réserve d’accréditation

COMPLÉMENT D’AVIS N°2019/11-05

Communiqué de presse

Paris, vendredi 26 juin 2020

La vie associative dans les écoles d’ingénieurs est riche et variée. Ces dernières années et de manière encore plus poussée après la promulgation de la loi relative à l’égalité et à la citoyenneté du 27 janvier 2017, les écoles d’ingénieurs ont souhaité travailler sur les dispositifs permettant de mieux reconnaître et valoriser les activités et l’engagement extracurriculaires de leurs élèves. Ces activités permettent aux élèves d’acquérir un grand nombre de compétences et savoir-faire : elles permettent notamment de développer les compétences comportementales ou soft skills (esprit d’équipe, sens des responsabilités, capacité à travailler avec des personnes différentes, capacité à travailler avec et pour les autres, leadership, gestion de projets, etc.). Dans un sens plus large, l’élève-ingénieur qui s’engage dans l’associatif développe aussi des compétences utiles pour le management et l’entrepreneuriat, et qui sont essentielles pour sa future carrière professionnelle. C’est donc naturellement dans les missions des écoles d’ingénieurs de valoriser ces compétences comme elles le font pour les compétences acquises au cours du cursus académique.

En 2018, un groupe de travail animé par le Bureau national des élèves-ingénieurs (BNEI), la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs (CDEFI) et la Commission des titres d’ingénieur (CTI) a été mis en place. Il a notamment conduit à la rédaction d’un guide pratique sur la valorisation de l’engagement étudiant résultat d’un sondage mené au cours de l’année 2019 et auquel 82 établissements avaient participé. Ce guide a été rendu public à l’occasion d’un séminaire d’échanges qui s’est tenu à distance mercredi 24 juin 2020 et a réuni près de 160 participants. Il recense des bonnes pratiques (outils, dispositifs de reconnaissance et validation de l’engagement étudiant, etc.) et partage des ressources utiles aux écoles d’ingénieurs.

Ce séminaire interactif a aussi et surtout été l’opportunité de réunir un panel d’intervenants[1] d’horizons divers et a permis de faire un état des lieux des pratiques au sein des écoles d’ingénieurs, d’échanger sur les différentes compétences apportées par l’engagement étudiant, ainsi que leur reconnaissance par le monde professionnel, et leur évaluation, mais aussi de mettre en avant les enjeux en matière de communication et d’information.

Les différents participants ont notamment mis en lumière le fait que l’engagement étudiant est d’abord le résultat d’une volonté individuelle de s’investir pour la communauté et le souhait d’avoir un impact positif sur la société. Sans nécessairement être rendu obligatoire, il doit être incité, accompagné, reconnu et validé. C’est l’objectif des travaux menés jusqu’à ce jour par le BNEI, la CDEFI et la CTI et qui sera poursuivi.


Contacts presse

BNEI : Julien DOCHE, président du BNEI : presidence@bnei.fr – 07 66 10 22 24

CDEFI : Agence MadameMonsieur, Stéphanie Masson : smasson@madamemonsieur.agency – 06 84 65 17 34

CTI : relations.presse@cti-commission.fr – 01 73 04 34 33


À propos du BNEI

Fondé en 1998, le BNEI représente l’ensemble des 185 000 élèves-ingénieurs en fédérant les Bureaux des élèves des écoles et les élus, quel que soit leur statut (public, privé) et leur ministère de tutelle (enseignement supérieur et recherche, industrie, défense, agriculture, culture et communication).

Le BNEI, association loi 1901, est l’unique organisation représentant les élèves-ingénieurs. Elle est administrée et animée par des élèves-ingénieurs, bénévoles. Fidèle à ses valeurs d’indépendance de toute idéologie politique, confessionnelle ou syndicale, le BNEI se positionne uniquement sur les problématiques de vie étudiante, de formation et d’insertion professionnelle des élèves-ingénieurs, à l’image des BDE et des élèves ingénieurs élus en conseils centraux d’établissements.

Le BNEI est organisé en près de 24 Bureaux Régionaux des Elèves Ingénieurs (BREI), favorisant ainsi la mutualisation des bonnes pratiques associatives, et la prise en considération des problématiques de politiques de sites en matière de vie étudiante.

Site web

LinkedIn

Facebook

Twitter


À propos de la CDEFI

Fondée en 1976, la CDEFI (Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs) réunit l’ensemble des directeurs et directrices des établissements ou composantes d’établissements, publics ou privés, accrédités par la Commission des titres d’ingénieur (CTI) à délivrer le titre d’ingénieur diplômé. Elle a pour principale mission d’étudier tous sujets relatifs au métier et à la formation des ingénieurs, ainsi qu’au développement de la recherche et à la valorisation de celle-ci. Elle a, de plus, vocation à promouvoir l’Ingénieur de l’école française, dans le monde comme en France. Ainsi, la dimension internationale est au cœur de ses préoccupations, notamment dans l’espace européen de l’enseignement supérieur et de la recherche. 

Site internet

Twitter

LinkedIn


À propos de la CTI

La CTI est un organisme paritaire indépendant, chargé par la loi française depuis 1934 d’évaluer toutes les formations d’ingénieurs en France et sur demande à l’étranger en vue de leur accréditation, de développer la qualité des formations, de promouvoir le titre et le métier d’ingénieur en France et à l’étranger. La CTI évalue également les formations de Bachelor des écoles d’ingénieurs en vue de l’attribution du grade de licence et décerne des labels qualité européens aux formations d’ingénieurs (EUR-ACE©, CeQuInt).

Site internet

LinkedIn


[1] Liste des intervenants par ordre alphabétique : Romain BARBE (BNEI), Héloïse BARBIER (CentraleSupélec), Thomas CLOCHON, (Syntec Ingénierie), Grégory DECHAMP-GUILLAUME (CDEFI), Julien DOCHE (BNEI), Marie-Annick GALLAND (Centrale Lyon), Marie-Jo GOEDERT (CTI), Alexis HERVÉ (ESEO), Claude MARANGES (INSA Toulouse), Fiona MAURY (Animafac), Inès MELLOUK (experte élève-ingénieure), Linda PROFIT (JCEF). 

Le 11 juin dernier, la Commission des titres d’ingénieur organisait son premier webinaire intitulé «Après la crise : quelles références pour un distanciel de qualité ? ». Les interventions ont été particulièrement riches et intéressantes, et les échanges très instructifs et appréciés d’après les premiers retours reçus par la CTI.

Plus de 220 personnes se sont inscrites à cet évènement et nous avons pu compter sur la présence de 150 participants !

Retrouvez en ligne : 

Le groupe de travail constitué par la CTI sur l’enseignement à distance continue ses travaux et se nourrira des différentes interventions et des discussions qui ont eu lieu pendant le webinaire pour élaborer des recommandations en vue de la mise à jour prochaine de R&O.


Le distanciel n’est pas un nouveau sujet pour la Commission des titres d’ingénieur qui en avait déjà mesuré l’importance en créant notamment le groupe de travail et un focus «numérique». Les avancées des écoles d’ingénieurs en matière de distanciel sont majeures et la CTI est attachée à faire évoluer son référentiel.

L’actualité amène la CTI à apporter un éclairage supplémentaire sur le distanciel par le biais de ce webinaire qui aura lieu de 16h à 17h30 sur ZOOM. Son objectif est de définir les conditions pour réaliser un distanciel de qualité en école d’ingénieur.

Nous vous invitons à partager vos réflexions et votre expérience afin de nous aider à préciser les conditions de ces nouvelles modalités d’enseignement combinant distanciel et présentiel et d’assurer ainsi des formations de qualité.

Programme et intervenants

Organisatrices du webinaire : Anne-Marie Jolly, Conseillère de la Présidence et Membre de la CTI et Coline Lorang, Responsable de processus d’audit à la CTI

Animatrices : Véronique Raimbault, Membre de la CTI et Coline Lorang, Responsable de processus d’audit à la CTI

Introduction
Elisabeth Crépon, Présidente de la CTI

1ere partie : Présentation du résultat des enquêtes Cti-Cdefi et BNEI
Anne de Cagny, Membre de la CTI
Charles VIGER, Responsable Expert Élève Ingénieur au BNEI

2e partie : Continuité pédagogique : vos retours d’expériences
Jean-Louis Allard, Membre de la CTI

Questions/réponses

3e partie : Réflexions vers un distanciel de qualité
Alain Dupéret, Directeur adjoint de l’École nationale des sciences géographiques (ENSG-Géomatique) et chargé de mission auprès de la CTI sur le distanciel

Questions/réponses

Conclusion
Elisabeth Crépon, Présidente de la CTI

La présentation PowerPoint de l’après-midi est accessible en bas de page.