Actualités de nos réseaux

icône RSS

Les actualités présentées ici, sont un relais du site Réseau Polytech.

icône RSS

Les actualités présentées ici, sont un relais du site de la CTI.

1 / AVIS ET DÉCISIONS CONCERNANT LES DEMANDES D’ACCRÉDITATION :

ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE L’ÉLECTRONIQUE ET DE SES APPLICATIONS (ENSEA)

Avis favorable de la Commission des titres d’ingénieur pour le renouvellement de l’accréditation de l’école pour délivrer les titres d’ingénieur diplômé suivants :

Ingénieur diplômé de l’École nationale supérieure de l’électronique et de ses applications
en formation initiale sous statut d’étudiant

Ingénieur diplômé de l’École nationale supérieure de l’électronique et de ses applications, spécialité Electronique et Informatique industrielle, en partenariat avec l’ITII Ile-de-France
en formation initiale sous statut d’apprenti
en formation continue

À compter de
la rentrée universitaire
Jusqu’à la fin
de l’année universitaire
Accréditation
2019 2023-2024 maximale

Le label EUR-ACE niveau master pourra être demandé par l’école pour la période de la rentrée 2019 à la fin de l’année universitaire 2023-2024.

Demande complémentaire de la Commission : L’école établira un rapport intermédiaire sur sa stratégie d’alliance et sur la mise en place de la démarche qualité. Ce document est à transmettre le 15 juin 2021.

AVIS N°2019/06-01

ISTOM – ÉCOLE SUPÉRIEURE D’AGRO-DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL

Décision favorable de la Commission des titres d’ingénieur pour le renouvellement de l’accréditation de l’école pour délivrer le titre d’ingénieur diplômé suivant :

Ingénieur diplômé de l’ISTOM
en formation initiale sous statut d’étudiant
sur le nouveau site d’Angers

Décision favorable de la Commission des titres d’ingénieur pour l’extension de l’accréditation de l’école à une nouvelle voie de formation pour délivrer le titre d’ingénieur diplômé suivant :

Ingénieur diplômé de l’ISTOM
en formation continue
sur le nouveau site d’Angers

À compter de
la rentrée universitaire
Jusqu’à la fin
de l’année universitaire
Accréditation
2019 2020-2021 maximale

Le label EUR-ACE niveau master pourra être demandé par l’école pour la période de la rentrée 2019 à la fin de l’année universitaire 2020-2021.

DÉCISION N°2019/06-02

ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DES MINES D’ALÈS (MINES ALÈS)

Avis favorable de la Commission des titres d’ingénieur pour le renouvellement de l’accréditation de l’école pour délivrer le titre d’ingénieur diplômé suivant :

Ingénieur diplômé de l’École nationale supérieure des mines d’Alès de l’Institut Mines-Télécom, spécialité Mécatronique
en formation initiale sous statut d’apprenti

À compter de
la rentrée universitaire
Jusqu’à la fin
de l’année universitaire
Accréditation
2019 2019-2020 maximale

Le label EUR-ACE niveau master pourra être demandé par l’école pour la période de la rentrée 2019 à la fin de l’année universitaire 2019-2020.

AVIS N°2019/06-03

INSTITUT D’OPTIQUE THÉORIQUE ET APPLIQUÉE (IOTA)

Nom d’usage : Institut d’Optique Graduate School

Décision favorable de la Commission des titres d’ingénieur pour le renouvellement de l’accréditation de l’école pour délivrer les titres d’ingénieur diplômé suivants :

Ingénieur diplômé de l’Institut d’optique théorique et appliquée
en formation initiale sous statut d’étudiant
sur les sites de Palaiseau, Bordeaux, Saint-Etienne

À compter de
la rentrée universitaire
Jusqu’à la fin
de l’année universitaire
Accréditation
2019 2023-2024 maximale

Ingénieur diplômé de l’Institut d’optique théorique et appliquée
en formation initiale sous statut d’apprenti

sur les sites de Palaiseau, Bordeaux, Saint-Etienne

À compter de
la rentrée universitaire
Jusqu’à la fin
de l’année universitaire
Accréditation
2019 2020-2021 restreinte

Le label EUR-ACE niveau master pourra être demandé par l’école pour la période de la rentrée 2019 à la fin de l’année universitaire 2023-2024.

DÉCISION N°2019/06-04

ÉCOLE DE BIOLOGIE INDUSTRIELLE (EBI)

Décision favorable de la Commission des titres d’ingénieur pour le renouvellement de l’accréditation de l’école pour délivrer le titre d’ingénieur diplômé suivant :

Ingénieur diplômé de l’École de biologie industrielle
en formation initiale sous statut d’étudiant
en formation continue

À compter de
la rentrée universitaire
Jusqu’à la fin
de l’année universitaire
Accréditation
2019 2023-2024 maximale

Le label EUR-ACE niveau master pourra être demandé par l’école pour la période de la rentrée 2019 à la fin de l’année universitaire 2023-2024.

DÉCISION N°2019/06-05

UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE DE COMPIÈGNE (UTC)

Avis favorable de la Commission des titres d’ingénieur pour le renouvellement de l’accréditation de l’école pour délivrer les titres d’ingénieur diplômé suivants :

Ingénieur diplômé de l’Université de technologie de Compiègne, spécialité Génie biologique
en formation initiale sous statut d’étudiant
en formation continue

Ingénieur diplômé de l’Université de technologie de Compiègne, spécialité Génie des procédés
en formation initiale sous statut d’étudiant
en formation continue

Ingénieur diplômé de l’Université de technologie de Compiègne, spécialité Génie urbain
en formation initiale sous statut d’étudiant
en formation continue

Ingénieur diplômé de l’Université de technologie de Compiègne, spécialité Informatique
en formation initiale sous statut d’étudiant
en formation initiale sous statut d’apprenti
en formation continue

Ingénieur diplômé de l’Université de technologie de Compiègne, spécialité Mécanique
en formation initiale sous statut d’étudiant
en formation initiale sous statut d’apprenti
en formation continue

À compter de
la rentrée universitaire
Jusqu’à la fin
de l’année universitaire
Accréditation
2019 2023-2024 maximale

Le label EUR-ACE niveau master pourra être demandé par l’école pour la période de la rentrée 2019 à la fin de l’année universitaire 2023-2024.

Demande complémentaire de la Commission : L’école établira un rapport intermédiaire sur la prise en compte des recommandations concernant la formation dans la spécialité Génie des procédés et Génie urbain. Ce document est à transmettre le 15 février 2022.

AVIS N°2019/06-06

INSTITUT SUPÉRIEUR D’AGRICULTURE YNCRÉA HAUTS-DE-FRANCE (ISA YNCREA HDF)

Décision favorable de la Commission des titres d’ingénieur pour le renouvellement de l’accréditation de l’école pour délivrer les titres d’ingénieur diplômé suivants :

Ingénieur diplômé de l’Institut supérieur d’agriculture Yncréa Hauts-de-France
en formation initiale sous statut d’étudiant
en formation initiale sous statut d’apprenti
en formation continue
sur le site de Lille

À compter de
la rentrée universitaire
Jusqu’à la fin
de l’année universitaire
Accréditation
2019 2023-2024 maximale

Le label EUR-ACE niveau master pourra être demandé par l’école pour la période de la rentrée 2019 à la fin de l’année universitaire 2023-2024.

Ingénieur diplômé de l’Institut supérieur d’agriculture Yncréa Hauts-de-France, spécialité Paysage
en formation initiale sous statut d’apprenti
en formation continue
sur les sites de Lille et d’Antibes

À compter de
la rentrée universitaire
Jusqu’à la fin
de l’année universitaire
Accréditation
2019 2021-2022 restreinte

Le label EUR-ACE niveau master pourra être demandé par l’école pour la période de la rentrée 2019 à la fin de l’année universitaire 2021-2022.

Demande complémentaire de la Commission : L’école établira un rapport sur la prise en compte des recommandations concernant la formation sans spécialité de l’école. Ce document est à transmettre le 15 février 2022.

DÉCISION N°2019/06-07

INSTITUT SUPÉRIEUR DE L’ÉLECTRONIQUE ET DU NUMÉRIQUE YNCRÉA HAUTS-DE-FRANCE (ISEN YNCREA HDF)

Décision favorable de la Commission des titres d’ingénieur pour le renouvellement de l’accréditation de l’école pour délivrer le titre d’ingénieur diplômé suivant :

Ingénieur diplômé de l’Institut supérieur d’électronique et du numérique Yncréa Hauts-de-France
en formation initiale sous statut d’étudiant
en formation initiale sous statut d’apprenti

À compter de
la rentrée universitaire
Jusqu’à la fin
de l’année universitaire
Accréditation
2019 2023-2024 maximale

Le label EUR-ACE niveau master pourra être demandé par l’école pour la période de la rentrée 2019 à la fin de l’année universitaire 2023-2024.

DÉCISION N°2019/06-08

ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES D’INGÉNIEUR YNCRÉA HAUTS-DE-FRANCE (HEI YNCREA HDF)

Décision favorable de la Commission des titres d’ingénieur pour le renouvellement de l’accréditation de l’école pour délivrer le titre d’ingénieur diplômé suivant :

Ingénieur diplômé de l’École des hautes études d’ingénieur Yncréa Hauts-de-France
en formation initiale sous statut d’étudiant
en formation initiale sous statut d’apprenti
en formation continue
sur le site de Lille

Ingénieur diplômé de l’École des hautes études d’ingénieur Yncréa Hauts-de-France
en formation initiale sous statut d’apprenti
sur le site de Châteauroux

À compter de
la rentrée universitaire
Jusqu’à la fin
de l’année universitaire
Accréditation
2019 2023-2024 maximale

Le label EUR-ACE niveau master pourra être demandé par l’école pour la période de la rentrée 2019 à la fin de l’année universitaire 2023-2024.

Demande complémentaire de la Commission : L’école établira un rapport intermédiaire sur la prise en compte des recommandations. Ce document est à transmettre le 15 juin 2021.

DÉCISION N°2019/06-09

INSTITUT SUPÉRIEUR DE MÉCANIQUE DE PARIS (ISMEP SUPMECA)

Nom d’usage : SUPMECA

Avis favorable de la Commission des titres d’ingénieur pour le renouvellement de l’accréditation de l’école pour délivrer les titres d’ingénieur diplômé suivants :

Ingénieur diplômé de l’Institut supérieur de mécanique de Paris
en formation initiale sous statut d’étudiant

Ingénieur diplômé de l’Institut supérieur de mécanique de Paris, spécialité Génie industriel, en partenariat avec l’ITII Ile-de-France
en formation initiale sous statut d’apprenti

À compter de
la rentrée universitaire
Jusqu’à la fin
de l’année universitaire
Accréditation
2019 2023-2024 maximale

Le label EUR-ACE niveau master pourra être demandé par l’école pour la période de la rentrée 2019 à la fin de l’année universitaire 2023-2024.

Demande complémentaire de la Commission : L’école établira un rapport intermédiaire sur la prise en compte des recommandations et intègrera un point d’avancement de l’intégration de l’école au groupe ISAE et l’évolution de la politique de site. Ce document est à transmettre le 15 juin 2021.

AVIS N°2019/06-10

ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DU PÉTROLE ET DES MOTEURS (ENSPM)

Nom d’usage : IFP School
Ecole de spécialisation

Avis favorable de la Commission des titres d’ingénieur pour le renouvellement de l’accréditation de l’école pour délivrer les titres d’ingénieur diplômé suivants :

Ingénieur spécialisé en Géosciences pétrolières, diplômé de l’École nationale supérieure du pétrole et des moteurs
en formation initiale sous statut d’étudiant
en formation initiale sous statut d’apprenti
en formation continue

Ingénieur spécialisé en Géosciences et Ingénierie de réservoir, diplômé de l’École nationale supérieure du pétrole et des moteurs
en formation initiale sous statut d’étudiant
en formation continue
La Commission prend acte de l’arrêt du recrutement pour ce diplôme en formation initiale sous statut d’apprenti.

Ingénieur spécialisé en Développement et exploitation des gisements, diplômé de l’École nationale supérieure du pétrole et des moteurs
en formation initiale sous statut d’étudiant
en formation initiale sous statut d’apprenti
en formation continue

Ingénieur spécialisé en Énergie et procédés, diplômé de l’École nationale supérieure du pétrole et des moteurs
en formation initiale sous statut d’étudiant
en formation initiale sous statut d’apprenti
en formation continue

Ingénieur spécialisé en Énergie et produits, diplômé de l’École nationale supérieure du pétrole et des moteurs
en formation initiale sous statut d’étudiant
en formation initiale sous statut d’apprenti
en formation continue

Ingénieur spécialisé en Procédés et Polymères, diplômé de l’École nationale supérieure du pétrole et des moteurs
en formation initiale sous statut d’étudiant
en formation initiale sous statut d’apprenti
en formation continue

Ingénieur spécialisé en Énergie et motorisations, diplômé de l’École nationale supérieure du pétrole et des moteurs
en remplacement de la spécialité Motorisations
en formation initiale sous statut d’étudiant
en formation initiale sous statut d’apprenti
en formation continue

Ingénieur spécialisé en Économie et management du pétrole, du gaz et de l’énergie, diplômé de l’École nationale supérieure du pétrole et des moteurs
en formation initiale sous statut d’étudiant
en formation continue
La Commission prend acte de l’arrêt du recrutement pour ce diplôme en formation initiale sous statut d’apprenti.

Ingénieur spécialisé en Énergie et marchés, diplômé de l’École nationale supérieure du pétrole et des moteurs
en formation initiale sous statut d’étudiant
en formation initiale sous statut d’apprenti
en formation continue

À compter de
la rentrée universitaire
Jusqu’à la fin
de l’année universitaire
Accréditation
2019 2023-2024 maximale

Le label EUR-ACE niveau master pourra être demandé par l’école pour la période de la rentrée 2019 à la fin de l’année universitaire 2023-2024.

Avis favorable de la Commission des titres d’ingénieur pour la première accréditation de l’école pour délivrer le titre d’ingénieur diplômé suivant :

Ingénieur spécialisé en Ingénierie des chaines de traction, diplômé de l’École nationale supérieure du pétrole et des moteurs
issue d’une option de la spécialité de Motorisations
en formation initiale sous statut d’étudiant
en formation initiale sous statut d’apprenti
en formation continue

À compter de
la rentrée universitaire
Jusqu’à la fin
de l’année universitaire
Accréditation
2019 2023-2024 maximale

Le label EUR-ACE niveau master pourra être demandé par l’école à l’issue de la première diplomation pour la période de la rentrée 2019 à la fin de l’année universitaire 2023-2024.

AVIS N°2019/06-11

1 / AVIS ET DÉCISIONS CONCERNANT LES DEMANDES D’ACCRÉDITATION :

EFREI PARIS (EFREI-PARIS)

Décision favorable de la Commission des titres d’ingénieur pour le renouvellement de l’accréditation de l’école pour délivrer le titre d’ingénieur diplômé suivant :

Ingénieur diplômé de EFREI Paris
en formation initiale sous statut d’étudiant
en formation initiale sous statut d’apprenti

À compter de
la rentrée universitaire
Jusqu’à la fin
de l’année universitaire
Accréditation
2019 2023-2024 maximale

Le label EUR-ACE niveau master pourra être demandé par l’école pour la période de la rentrée 2019 à la fin de l’année universitaire 2023-2024.

Demande complémentaire de la Commission : L’école établira un rapport intermédiaire sur la prise en compte des recommandations. Ce document est à transmettre le 15 septembre 2022.

Décision favorable de la Commission des titres d’ingénieur pour l’ouverture, à partir de la rentrée 2020, d’un nouveau site, à Bordeaux, pour réaliser une partie de la formation de l’école menant au titre d’ingénieur diplômé de l’EFREI-Paris : accréditation limitée à la réalisation des 2 premières années de formation sur les 5 années du cursus (suite du cursus à Villejuif).

DÉCISION N°2019/05-01

INSTITUT POLYTECHNIQUE UNILASALLE (UNILASALLE)

Décision favorable de la Commission des titres d’ingénieur pour le renouvellement de l’accréditation de l’école pour délivrer les titres d’ingénieur diplômé suivants :

Ingénieur diplômé de l’Institut polytechnique UniLaSalle, spécialité Agronomie et Agro-industries
en formation initiale sous statut d’étudiant
en formation initiale sous statut d’apprenti
en formation continue
sur le site de Beauvais

Ingénieur diplômé de l’Institut polytechnique UniLaSalle, spécialité Agronomie et Agro-industries
en remplacement d’Agriculture
en formation initiale sous statut d’étudiant
en formation initiale sous statut d’apprenti
sur le site de Rouen

Ingénieur diplômé de l’Institut polytechnique UniLaSalle, spécialité Agroalimentation et Santé
en remplacement d’Alimentation et Santé
en formation initiale sous statut d’étudiant
en formation initiale sous statut d’apprenti
en formation continue
sur le site de Beauvais

Ingénieur diplômé de l’Institut polytechnique UniLaSalle, spécialité Géosciences et Environnement
en remplacement de Sciences de la terre et Environnement
en formation initiale sous statut d’étudiant
en formation initiale sous statut d’apprenti
en formation continue
sur le site de Beauvais

À compter de
la rentrée universitaire
Jusqu’à la fin
de l’année universitaire
Accréditation
2019 2023-2024 maximale

Le label EUR-ACE niveau master pourra être demandé par l’école pour la période de la rentrée 2019 à la fin de l’année universitaire 2023-2024.

Décision favorable de la Commission des titres d’ingénieur pour la première accréditation de l’école pour délivrer le titre d’ingénieur diplômé suivant résultant du transfert de la formation de l’EME vers UniLaSalle, suite à la fusion des deux écoles :

Ingénieur diplômé de l’Institut polytechnique UniLaSalle, spécialité Génie de l’environnement
en formation initiale sous statut d’étudiant
sur le site de Bruz

Demande complémentaire de la Commission : L’école établira un rapport intermédiaire sur la mise en œuvre de la réforme intégrale des enseignements réalisés à Institut Polytechnique UniLaSalle (projet dénommé « H2020 »), toutes spécialités et tous types confondus. Seront joints à ce rapport tous les syllabus et les tableaux synthétiques des formations. Ce document est à transmettre le 15 mai 2022.

DÉCISION N°2019/05-02

ÉCOLE SPÉCIALE DES TRAVAUX PUBLICS, DU BÂTIMENT ET DE L’INDUSTRIE (ESTP)

Décision favorable de la Commission des titres d’ingénieur pour le renouvellement de l’accréditation de l’école pour délivrer les titres d’ingénieur diplômé suivants :

Ingénieur diplômé de l’École spéciale des travaux publics, du bâtiment et de l’industrie, spécialité Bâtiment
en formation initiale sous statut d’étudiant
sur le site de Cachan

Ingénieur diplômé de l’École spéciale des travaux publics, du bâtiment et de l’industrie, spécialité Bâtiment
en formation initiale sous statut d’étudiant
sur le site de Troyes

Ingénieur diplômé de l’École spéciale des travaux publics, du bâtiment et de l’industrie, spécialité Génie mécanique et électrique
en formation initiale sous statut d’étudiant
sur le site de Cachan

Ingénieur diplômé de l’École spéciale des travaux publics, du bâtiment et de l’industrie, spécialité Topographie
en formation initiale sous statut d’étudiant
sur le site de Cachan

Ingénieur diplômé de l’École spéciale des travaux publics, du bâtiment et de l’industrie, spécialité Travaux publics
en formation initiale sous statut d’étudiant
sur le site de Cachan

Ingénieur diplômé de l’École spéciale des travaux publics, du bâtiment et de l’industrie, spécialité Énergétique de la construction
sur le site de Cachan
en formation initiale sous statut d’apprenti

À compter de
la rentrée universitaire
Jusqu’à la fin
de l’année universitaire
Accréditation
2019 2023-2024 maximale

Le label EUR-ACE niveau master pourra être demandé par l’école pour la période de la rentrée 2019 à la fin de l’année universitaire 2023-2024.

Décision favorable de la Commission des titres d’ingénieur pour l’extension de l’accréditation de l’école pour délivrer le titre d’ingénieur diplômé suivant sur un nouveau site :

Ingénieur diplômé de l’École spéciale des travaux publics, du bâtiment et de l’industrie, spécialité Travaux publics
sur le site de Dijon

À compter de
la rentrée universitaire
Jusqu’à la fin
de l’année universitaire
Accréditation
2019 2023-2024 restreinte

Demande complémentaire de la Commission : L’école établira un rapport intermédiaire sur le déploiement de la démarche qualité et proposera un bilan sur l’ouverture du site de Dijon et sur la première diplomation à Troyes. Ce document est à transmettre le 15 mai 2022.

DÉCISION N°2019/05-03

ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D’INFORMATIQUE POUR L’INDUSTRIE ET L’ENTREPRISE (ENSIIE)

Avis favorable de la Commission des titres d’ingénieur pour le renouvellement de l’accréditation de l’école pour délivrer les titres d’ingénieur diplômé suivants :

Ingénieur diplômé de l’École nationale supérieure d’informatique pour l’industrie et l’entreprise
en formation initiale sous statut d’étudiant

Ingénieur diplômé de l’École nationale supérieure d’informatique pour l’industrie et l’entreprise, spécialité Informatique, en partenariat avec l’ITII Ile de France
en formation initiale sous statut d’étudiant
en formation initiale sous statut d’apprenti

À compter de
la rentrée universitaire
Jusqu’à la fin
de l’année universitaire
Accréditation
2019 2021-2022 restreinte

Le label EUR-ACE niveau master pourra être demandé par l’école pour la période de la rentrée 2019 à la fin de l’année universitaire 2021-2022.

La Commission des titres d’ingénieur prend acte de la fermeture de la formation sur le site de Strasbourg.

AVIS N°2018/05-04

2 / PRISES D’ACTES DANS LE SUIVI GÉNÉRAL DES ACCRÉDITATIONS :

ÉCOLE POLYTECHNIQUE UNIVERSITAIRE DE TOURS (EPU Tours)

La Commission prend acte favorablement du rapport intermédiaire remis par l’établissement.

COMPLÉMENT D’AVIS N°2017/02-02

Par Elisabeth Crépon, Présidente de la CTI

En cette fin d’année académique, il est intéressant de jeter un coup d’œil dans le rétroviseur sur les projets et les missions menés à bien afin de mieux se projeter dans la période à venir.
 
L’année 2018-2019 a été particulièrement active pour la CTI. Ses missions courantes ont été nombreuses : 14 journées de séance plénière ; 11 réunions du Bureau ; 65 audits en France dont 5 coordonnés avec le Hcéres et 23 allégés ; 15 audits à l’étranger dont 7 conjoints avec l’agence de Belgique francophone AEQES ; 7 sessions de formation des membres et experts.
À ces réunions et activités institutionnelles et récurrentes se sont ajoutées plusieurs missions : réunions mensuelles du groupe de travail Hcéres-CTI ; réunions de la Commission audit et divers autres groupes de travail en France et à l’étranger : groupes de travail sur la cohérence des décisions, sur les données certifiées, des réseaux ECA et FrAQ-Sup, etc. 
 
Le Colloque annuel et l’atelier international 2019 se sont déroulés à Saint-Etienne les 11 et 12 février. Un colloque Hcéres-CTI sur la personnalisation des parcours a eu lieu à Paris le 16 mai dernier. Par ailleurs, des représentants de la CTI sont intervenus à de nombreux événements en France et à l’étranger : colloque CDEFI ; cérémonie Ingénieuses ; colloque CGE ; congrès BNEI ; séminaire du GT CGE-Langues ; conférence SEFI ; colloque WEEF de GEDC ; colloque ACCRIMED ; colloque de l’Ordre des ingénieurs & architectes du Liban ; Webinar ENQA, etc.
 
Avec un renouvellement important des membres de la Commission à l’été 2018, la constitution d’une nouvelle équipe présidence et d’un Bureau recomposé, la CTI s’est également attachée à : 

  • la finalisation d’une nouvelle édition de R&O (2019) ; 
  • l’élaboration d’un nouveau modèle de rapport de mission d’audit en vue de la publication de tous les rapports d’évaluation à partir de l’année 2020-2021 à l’instar des agences européennes dont les procédures sont conformes aux ESG ; 
  • la mise en place d’un rapport de suivi des recommandations obligatoire entre deux audits périodiques espacés de cinq ans ; 
  • l’initiation de la phase pilote des formations par la voie de l’apprentissage en deux ans ; 
  • l’analyse des focus précédents (innovation & entrepreneuriat ; développement durable et responsabilité sociétale ; santé et sécurité au travail) et le lancement du nouveau focus numérique ; 
  • le suivi de la loi « Choisir son avenir professionnel » et de ses implications sur l’apprentissage ;
  • l’évolution de la procédure de validation des fiches RNCP depuis la création de France Compétences ;
  • la construction d’un panorama commun des données certifiées/presse avec la CDEFI ;
  • la coordination des relations avec le BNEI, CIEP, ONISEP, INRS, France Compétences, etc.

Afin de continuer à assurer le fonctionnement de qualité de son cœur de mission avec des audits qui se complexifient, la CTI a procédé à une réorganisation de son équipe permanente qui sera étoffée dès la prochaine rentrée par deux responsables de processus d’audit.

La CTI n’a pas été en reste en ce qui concerne ses relations européennes et internationales. Notons en particulier les actions suivantes : 1èreprocédure d’attribution du label qualité européen de l’internationalisation CeQuInt à l’Ecole des mines de Saint Etienne ; accord de reconnaissance des compétences professionnelles signé avec Engineers Australia ; renégociation en cours de l’accord avec l’Ordre des Ingénieurs du Québec ; organisation d’un colloque AFD-CTI-Hcéres à Abidjan en Côte d’Ivoire (8-9 octobre 2018) et rédaction d’une note stratégique sur l’assurance qualité en Afrique de l’Ouest et le Sahel ; implication active dans le Processus de Bologne par une contribution au Thematic Peer Group C on Quality Assurance.
Par ailleurs, les travaux au sein de deux projets européens ERASMUS+ se sont poursuivis : MEDACCR(‘‘On-line Quality Assurance and EUR-ACE Accreditation of Engineering Programmes in the Mediterranean Area’’) ; mise en place d’agences et de procédures pour l’attribution du label EUR-ACE® en Algérie, Jordanie, Tunisie et développement d’un outil en ligne de rédaction du rapport d’auto-évaluation ; finalisation du projet européen LIREQA (‘‘Linking academic recognition and quality assurance”) visant à contribuer à une juste reconnaissance des qualifications en développant des recommandations qui font le lien entre reconnaissance académique et assurance qualité interne et externe.

Enfin et en conclusion, après une évaluation externe de ses pratiques, le renouvellement de la CTI comme membre à part entière d’ENQA a été confirmé tout comme l’autorisation à délivrer le label EUR-ACE® par ENAEE. Durant la période 2018-2019, la CTI a en effet été évaluée par ces deux organisations européennes, l’European Association for Quality Assurance in Higher Education (ENQA) et l’European Network for Accreditation of Engineering Education(ENAEE).
Continuer à délivrer le label EUR-ACE® est important pour favoriser la reconnaissance des qualifications professionnelles des ingénieurs et la mobilité des diplômés. Cela permet de soutenir le modèle européen des diplômes d’ingénieurs avec une certification des compétences au niveau bachelor et master et de valoriser les écoles et diplômes français au niveau international.
L’adhésion à ENQA représente une reconnaissance nationale et internationale du statut d’agence d’accréditation de la CTI et de la conformité de ses procédures avec les références européennes (ESG) dont un élément clé est l’indépendance des agences qui garantit l’impartialité des procédures et des décisions que la CTI a toujours tenu et tient à préserver.
Beaucoup de partenaires et de parties prenantes de la CTI ont contribué directement ou indirectement à ces procédures d’évaluation externe : en participant aux groupes de travail qui font évoluer régulièrement les pratiques de la CTI, et/ou en intervenant au niveau des dossiers d’auto-évaluation de la CTI, et/ou en rencontrant les experts durant les visites sur site. Le mérite des résultats de ces audits est largement partagé avec eux tous !
 
Les remerciements très chaleureux de la CTI à l’ensemble de ses partenaires et parties prenantes concernent l’ensemble des activités très diversifiées décrites ci-dessus. Les nombreuses contributions des personnes et organismes permettent à la CTI d’évoluer en permanence et de continuer à garantir la qualité des formations d’ingénieurs.
 
Un grand merci à tous, et tous nos vœux pour une période estivale ressourçante et une rentrée avec de nouveaux projets enrichissants.

Dans le cadre de l’évaluation de la CTI par ENQA en vue du renouvellement d’adhésion de la CTI à ENQA en qualité de “full member”, la CTI a élaboré son auto-évaluation, le “Self-Assessment Report 2018”, téléchargeable dans son intégralité ici Ou en 2 parties au format PDF ci-dessous.

À l’issue de la visite des experts ENQA et de leur rapport d’évaluation, le « full membership » de la CTI a été renouvelé jusuq’au 20 juin 2024. Le rapport d’évaluation est téléchargeable ici ou en format PDF ci-dessous.

Par Anne-Marie Jolly, Conseillère de la Présidence et membre de la CTI

Logos CPU, RéUniFEED, CGE

Ce colloque international francophone dédié au développement durable a débuté par une intervention de François Taddei, enseignant-chercheur, sur la thématique qui lui est chère : “Qu’est-ce qu’apprendre au 21ème siècle ?“.

Cette introduction a permis de poser les bases de cette journée, qui visait à recueillir les témoignages d’acteurs variés sur la transformation de l’éducation et des formations en prenant en compte les ODD (17 Objectifs du Développement Durable définis par l’ONU) et les compétences en développement durable.

À noter que la CTI est partenaire du travail de la CGE sur les enjeux du développement durable, avec notamment la participation au Guide Compétences Développement Durable & Responsabilité Sociétale de 2016. Le colloque s’inscrivait dans la poursuite de ce travail.

À cette occasion, des enseignants d’écoles d’ingénieur (INSA Rennes, Yncrea, ENSTA Bretagne, Uni Lasalle Rennes, EPF) ont donné leur point de vue sur la mise en œuvre de l’éducation au développement durable, ce qui allait dans le sens des consignes de R&O.

Liste des Objectifs de développement durable

L’évènement a permis d’aborder ces sujets de façon transversale et internationale, avec un focus plus particulier sur l’Afrique.

Le modèle des compétences attendues des enseignants dans le domaine de l’éducation en vue d’un développement durable a été très questionné, de nombreux représentants des ESPE (Écoles Supérieures du Professorat et de l’Éducation) étant présents.
Enfin, le colloque a donné la parole aux étudiants, avec l’intervention de membres du REFEDD, de la FAGE, du Manifeste étudiant pour un réveil écologique ou encore d’associations étudiantes… La relève est assurée !

Par Anne-Marie Jolly, Conseillère de la Présidence et membre de la CTI

Lieu de rencontre international privilégié des universités et des entreprises, la deuxième édition du GEDC Industry Forum s’est tenu à Fontainebleau en France début juillet. Cette année, le GEDC (Global Engineering Deans Council) a retenu le thème  “Développer une nouvelle génération d’ingénieurs experts et leaders”. Les recettes du succès étaient au rendez-vous, puisqu’il s’agissait encore une fois d’un événement original et très interactif.  

Des exemples de coopérations entre universités et entreprises pour le développement de l’innovation ont été présentés, avec notamment les interventions de l’université de Monterey Bay (USA), de Merinova, et d’Airbus.
La thématique des ingénieurs socialement responsables a ensuite été abordée : Andrew Hogg du groupe Total a présenté un cas réel de problématique liée à l’éthique.
Enfin, la session “Compétences pour le futur” a rassemblé la société UiPath et l’école42.

Tout au long du Forum, des séances de brainstorming étaient organisées autour des thématiques suivantes :

  • l’évaluation des compétences obtenues à travers le Project Based Learning(PBL)
  • la communication spontanée
  • former des ingénieurs leaders
  • promouvoir et évaluer l’échec
  • les compétences digitales dans l’éducation des ingénieurs
  • former des ingénieurs socialement conscients 

Un vote des participants a été organisé : la thématique sur les compétences digitales ayant reçu le maximum de voix, il a été décidé qu’elle serait soutenu par le GEDC en priorité. Ce dernier a immédiatement annoncé la mise en place d’une plateforme recensant les différentes certifications existantes afin de faciliter l’inclusion de certifications dans les formations à l’ingénierie.

À la suite à cet évènement, le GEDC propose aux participants de rejoindre le groupe LinkedIn dédié afin de maintenir le contact. Les sketchnotes réalisés pendant la journée y seront également partagés. Par ailleurs, un rapport complet du Forum sera bientôt disponible sur le site du GEDC

Par Anne-Marie Jolly, Conseillère de la Présidence et membre de la CTI

Le mercredi 26 juin dernier s’est tenu à l’École nationale supérieure d’arts et métiers (ENSAM) le colloque de la CGE sur la place actuelle et souhaitée des sciences humaines et sociales (SHS) dans les grandes écoles. Il a réuni une centaine d’acteurs de différentes grandes écoles, de l’Alliance Athéna, de l’ANR, de l’AUF,  des DRH ou encore des représentants d’entreprises. 

Au-delà de la place des SHS dans les grandes écoles, plusieurs questions sous-jacentes animaient les échanges :  “Pourquoi les doubles diplômes se multiplient-ils ? Quelles sont les nouvelles compétences recherchées par les entreprises et les recruteurs ? Comment l’interdisciplinarité favorise-t-elle l’innovation ? Comment les défis sociétaux et les objectifs du développement durable (ODD) font-ils évoluer les cursus des ingénieurs ?“. 

Autour de différentes tables rondes, un état des lieux des pratiques a été réalisé, avec des exemples très concrets de ce qu’il est possible de mettre en œuvre pour répondre à ces enjeux.
La CTI, représentée par Anne-Marie Jolly, était invitée à intervenir lors de la dernière table ronde : “Recherches et Formations en SHS : Quelles compétences développées par les SHS ?“. Cette intervention a été l’occasion de rappeler la démarche compétences prônée depuis 2005 par la CTI, et de faire le lien entre ces compétences et les SHS.

La démarche intégrée des SHS dans les disciplines scientifiques et techniques, préconisée par la CTI, fait la force des écoles d’ingénieurs françaises. Dans les pays voisins, il existe des pratiques qui rassemblent également ces deux mondes : à nous de nous en inspirer ! 

Lors de cette table ronde, Gérald Majou de la CGE a également rappelé l’importance du Guide Compétences Développement Durable & Responsabilité Sociétale de 2016, initié par la Conférence des Grandes Écoles et la Conférence des Présidents d’universités, et auquel la CTI a participé. 

Par Marie-Jo Goedert, Directrice exécutive de la CTI

ENQA, ENAEE, EUR-ACE

La CTI, comme les écoles, se soumet périodiquement à une évaluation externe de ses pratiques.

Ainsi, durant la période 2018-2019, la CTI a été évaluée par deux organisations européennes, l’European Association for Quality Assurance in Higher Education (ENQA) et par l’European Network for Accreditation of Engineering Education (ENAEE).

ENQA 

ENQA est l’association des agences d’assurance qualité dont les procédures sont conformes aux Références et lignes directrices pour le management de la qualité dans l’espace européen de l’enseignement supérieur(Standards and Guidelines for Quality Assurance in the European Higher Education Area), les ESG.

La CTI est « full member » d’ENQA depuis 2005. Le renouvellement de son adhésion a été confirmé en 2009 et en 2014, et une nouvelle procédure était programmée durant la période 2018-2019. 

Le but de l’évaluation était de vérifier la conformité des pratiques de la CTI avec les ESG. À l’issue du processus, qui consistait en un dossier d’auto-évaluation de la CTI, une visite sur site d’un panel d’experts internationaux, un rapport d’évaluation et une décision du Bureau d’ENQA, la CTI a été renouvelée comme « full member » d’ENQA jusqu’au 20 juin 2024.

Pour la CTI, l’appartenance comme membre à part entière d’ENQA constitue une reconnaissance au niveau international et une confirmation que ses pratiques sont conformes aux standards européens de qualité dans l’enseignement supérieur.

L’étape suivante pour la CTI consistera, cet automne, à utiliser l’évaluation effectuée par ENQA dans le cadre de sa demande de renouvellement d’inscription au registre européen EQAR qui renforce la légitimité européenne et internationale des agences y figurant.

Le dossier auto-évaluation de la CTI et le rapport d’évaluation d’ENQA sont publiés sur le site de la CTI.

ENAEE – EUR-ACE

La CTI est membre fondateur de l’association européenne ENAEE (European Network for Engineering Education) et figure parmi les membres initiateurs du projet EUR-ACE® (European Accreditation for Engineering). Ce projet a établi un système européen pour la certification des formations d’ingénieurs avec les objectifs suivants :

  • fournir un label européen aux programmes d’ingénieurs ;
  • certifier la qualité des programmes de formation d’ingénieurs et soutenir leur amélioration continue ;
  • faciliter la reconnaissance transnationale des diplômes et qualifications ;
  • favoriser la mobilité académique et professionnelle des étudiants et des diplômés.

Aujourd’hui, le label EUR-ACE® est décerné sur demande aux formations d’ingénieurs satisfaisant des critères de qualité établis par les membres de l’association ENAEE. Le label est délivré à deux niveaux (licence et master) par les agences autorisées par ENAEE suite à une procédure d’évaluation.

La CTI fait partie des agences européennes d’accréditation qui ont obtenu le droit de délivrer le label EUR-ACE® dès son lancement en 2006.

Durant la période 2018 et 2019, la CTI a entamé une procédure de renouvellement de l’autorisation à délivrer le label EUR-ACE® qui incluait les étapes suivantes : dossier d’auto-évaluation sur ses pratiques relatives au label ; participation des experts ENAEE en qualité d’observateurs des pratiques de la CTI à deux audits que la CTI menait en France ; rapport d’évaluation des experts ENAEE. 

Fin juin dernier, ENAEE a renouvelé l’autorisation pour la CTI de délivrer le label jusqu’au 31 décembre 2024. Dès que le rapport d’évaluation lui sera communiqué, la CTI le mettra en ligne sur son site.

Par Jean-Marc Théret, Vice-Président de la CTI

Références :

  • Délibération n° 2017/09-01 relative à l’expérimentation de cursus sous statut d’apprenti sur les deux années terminales du cycle ingénieur
  • Délibération n° 2018/01-03 relative à l’évolution du critère de recrutement concernant la formation par apprentissage

La Commission des titres d’ingénieur a lancé une expérimentation en 2017 permettant d’ouvrir de nouvelles formations (cycle ingénieur) par apprentissage en 2 ans c’est-à-dire incluant une première année sous statut d’étudiant suivie de deux années sous statut d’apprenti.

Les lettres d’intention des écoles de 2017 et 2018 ont permis de collecter ces demandes et les premiers dossiers ont été analysés lors des Commissions de la CTI en 2019. Quel est le point de situation de cette expérimentation ?

Dans les lettres d’intention 2017 et 2018, 17 dossiers ont été déposés au greffe de la CTI. Leur analyse par rapport aux critères retenus dans le cadre de l’expérimentation a conduit à retenir 8 dossiers pour les campagnes d’audit 2018-2019 (vague E) et 2019-2020 (vague A).

À ce jour, 6 audits ont été menés et rapportés en Commission, qui ont conduit à l’ouverture de 5 nouvelles formations par apprentissage en 2 ans à la rentrée 2019. (voir liste ci-après)

Les premières leçons que nous en avons tirées sont les suivantes :

  • Les écoles ont montré un vrai besoin de conforter leurs formations par apprentissage par une possibilité de recrutement en seconde année plus adaptée : ce point a été vu et discuté dans pas mal de dossiers. Après discussion, la CTI a modifié le critère de recrutement d’apprentis en début de 2e année du cycle ingénieur pour permettre à l’école de mettre en place, dans le cadre d’une formation par apprentissage existante, un flux significatif d’étudiants qui après une année sous statut d’étudiant poursuive les deux années suivantes de la formation sous statut d’apprenti.
  • La principale motivation des nouvelles formations par apprentissage 2 ans est de pouvoir préparer les futurs apprentis au cours de la première année, autant pour les étudiants de CPGE qui nécessitent une formation aux compétences attendues en entreprises, que pour des étudiants de DUT ou d’autres filières qui nécessitent une mise à niveau scientifique.
  • Si la première année de la formation par apprentissage 2 ans est bien présentée du point de vue pédagogique, les questions d’intégration des apprentis dans leur première année devront en revanche être mieux traitées.

Conformément à la décision de l’expérimentation, aucune nouvelle demande expérimentale ne sera étudiée en 2019 pour la campagne d’accréditation 2019-2020 (vague B).

Toutefois, considérant le nouveau contexte de l’apprentissage dans le cadre de la loi « avenir », la CTI prendra en considération les premiers bons résultats de l’expérimentation afin de les intégrer dans la prochaine évolution du référentiel prévue l’année prochaine ainsi que dans le cadre des lettres d’intention de juillet 2020.

Formations délivrées sous statut d’apprenti sur les deux dernières années de la formation.

Consulter ci-dessous le document avec les Avis / Décisions d’accréditation de la CTI en 2018-2019 relatifs à l’expérimentation exprimée dans la Délibération n° 2017/09-01.