Olivier Verbe - Promo 89


Qu’as-tu fait comme stage de fin d’études ?
La société Afma Robots, qui était implantée à Chambray-lès-Tours, m’a confiée l’étude, la réalisation et la mise au point d’un équipement de mesure des performances de leurs robots. Ceci grâce à un système d’acquisition lors des phases de positionnement et de suivi de trajectoires. J’ai eu l’occasion de présenter mon projet lors de la visite d’un groupe de chefs du personnel, dont celui de la société SKF, qui a évoqué leur recherche en cours d'une personne responsable des automatismes. J’ai immédiatement postulé et j’ai eu le plaisir d’être choisi.


Quel a été ton parcours professionnel ?
J’ai donc débuté comme responsable des automatismes de 1989 à 1996. Cette période a été très riche sur le plan technique puisque j’ai pu en particulier participer à l’implantation de 10 nouvelles lignes de production de roulements à billes. Les années 96 à 99 ont plus été sous le signe du management, en tant que channel manager de 4 channels de production. Le développement de l’équipe de production, les améliorations continues dans les domaines des coûts de la qualité et des délais de livraison faisaient partie de mes objectifs. J’ai rejoint en 1999 l’unité roulements capteurs où j’ai eu en charge les méthodes et la fabrication. J’y ai découvert le monde de la mécatronique, principalement pour le marché industriel et des clients tels que les fabricants de moteurs électriques et de chariots élévateurs. Nos clients sont implantés dans les différentes zones monétaires et nous travaillons très majoritairement pour l’export.


As-tu suivi des formations en supplément de ton diplôme d’ingénieur ?
En interne, oui, puisque dans un groupe comme SKF il existe un cursus de formation pour les nouveaux embauchés, puis tout au long de leur carrière. Il s’agit de formations techniques en rapport avec les équipements ou les logiciels que nous sommes amenés à utiliser ou encore de formations dans les domaines du management, de l’expression ou de la gestion de la qualité par exemple. Je n’ai donc pas éprouvé le besoin de suivre de formation en externe.


Est-ce que ta fonction te fait beaucoup bouger ?
Actuellement non, mais cela dépend vraiment des périodes et des missions confiées. Par exemple lorsque j’étais aux méthodes la mise au point et la réception de nouvelles machines se faisaient en Suède, en Italie ou en Allemagne. J’ai également eu l’occasion d’implanter de nouvelles installations aux USA en 2008. La période actuelle est plus nationale… et de plus en plus d’échanges avec nos collègues et partenaires internationaux se font sous forme de conférences téléphoniques et de visioconférences.